logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/05/2009

Levure de bière et germe de blé, même combat

La levure de bière et le germe de blé sont deux compléments alimentaires que vous pouvez saupoudrer sur vos aliments à tous vos repas. Ils se présentent sous forme de paillettes de couleur brun clair qui n’altèrent nullement le goût de vos plats. Vous les trouverez très facilement dans les rayons diététiques des grandes surfaces.

Ces deux compléments alimentaires sont d’origine naturelle :

- la levure de bière est constituée de champignons microscopiques, de germes « gentils ». Il en existe deux sortes : la levure de bière inactive qui est un dérivé de l’industrie brassicole, moins coûteuse et la levure de bière active ou vivante qui est cultivée en laboratoire pour en faire ressortir tous ses bienfaits thérapeutiques, plus coûteuse. Cette dernière étant plus efficace, il est préférable de l’utiliser. La levure de bière se présente aussi sous forme de comprimés ou de gélules.
- le germe de blé est tout simplement issu de la graine de blé qui, après broyage et traitement thermique pour le stabiliser, transforme le germe de blé en paillettes ou flocons. Préférez une composition « 100 % germe de blé, sans colorant et sans conservateur ».

Pourquoi est-il conseillé de consommer ces deux compléments alimentaires ?
Tout simplement parce qu’ils vous maintiendront en pleine forme et en pleine santé. La levure de bière et le germe de blé regorgent de vitamines et de minéraux indispensables au bon fonctionnement de votre organisme.
La levure de bière contient des protéines, de la lécithine, des acides aminés les plus essentiels à votre corps, un détoxicant et antioxydant puissant, le glutathion, des sels minéraux (14) et des oligo-éléments, des vitamines (17) dont le groupe complet de vitamine B, de la provitamine D.
Ses avantages ne peuvent qu’être nombreux, même si les recherches approfondies n’existent pas pour les confirmer totalement. En voici les principaux :
Elle aide à la digestion. Elle lutte contre la perte d’appétit. Elle permet de régénérer la flore intestinale, donc de contrer la constipation, les diarrhées. Associée aux antibiotiques, elle permet de lutter contre leurs effets indésirables comme la diarrhée. Elle aide à une meilleure élimination des toxines du corps.
Elle permet de lutter contre la fatigue et le surmenage. Elle renforcerait le système immunitaire, en combattant les infections.
Elle est antioxydante et lutte donc contre le vieillissement précoce. Elle aurait des effets positifs sur la peau. Elle résorberait l’acné, l’eczéma. Elle rend les cheveux plus beaux et les ongles moins cassants.
Elle permettrait de traiter le diabète à condition d’être enrichie en chrome.
Elle serait très bonne pour les femmes enceintes car elle lutterait contre les nausées et les vomissements.
Elle constitue un très bon complément pour les personnes qui font des régimes carencés en protéines.
Quant au germe de blé, il est naturellement riche en vitamines E, B1, B2, B6, B9 (acide folique), en magnésium, zinc, phosphore et fer, en protéines et en fibres.
Il a pour effet principal de vous redonner tonus, vitalité et force. Il rend également votre peau plus belle. Il protége vos cellules. Il permet de lutter contre le stress et la fatigue nerveuse et musculaire. C’est un antioxydant naturel qui retarde le vieillissement de vos cellules et de votre peau.
Comme vous pouvez le constater la levure de bière et le germe de blé sont tous les deux des aliments miracles. Ils sont des bienfaiteurs et des protecteurs de votre organisme. Et, ce qui ne gâche rien, ils sont naturels. Donc, pourquoi s’en priver ?

Pour terminer, sachez que la levure de bière inactive aggraverait les maladies inflammatoires de l’intestin. Elle provoquerait des migraines, des démangeaisons chez les personnes hypersensibles aux amines biogènes. Quant au germe de blé, il n’existe pas de contre-indications connues.

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

23/03/2008

L’Aloe Vera, un cactus aux multiples vertus

L’Aloe Vera est un cactus aux multiples vertus tant pour la peau que pour l’organisme. Il est connu depuis 5000 ans pour ses propriétés thérapeutiques par de multiples civilisations de par le monde.

Ce cactus est originaire d’Afrique du Nord et est cultivé, très facilement, sur un sol sablonneux et calcaire, essentiellement en Espagne, au Mexique et dans le Sud des Etats-Unis. C’est seulement au bout de 4 à 5 ans (quand il a atteint un mètre) que ses feuilles dentées et étroites sont cueillies pour en extraire la pulpe.

Depuis quelques temps, les fabricants de produits cosmétiques ou d’hygiène utilisent la pulpe de ce grand cactus dans la composition de leurs produits. Les publicités en font l’apologie.
Il y a de quoi, si on s’en réfère aux diverses recherches scientifiques effectuées sur l’Aloe Vera. Il serait bon pour tout. Il faut dire qu’il contiendrait pas moins de 150 principes actifs !

D’abord, sa composition est tout à fait caractéristique. L’aloïne, présent en majorité dans la feuille, a une action sédative, antibiotique, purgative et analgésique.
D’autres composants comme les acides aloétique et cinnamique sont bactéricides, fongicides et calmants.
Sont présents également 7 des 8 acides aminés essentiels, indispensables à l’organisme mais qu’il ne peut fabriquer. Il est riche en minéraux comme le fer, le zinc, le potassium, le magnésium, le cuivre.

Contenant la plupart des vitamines « de la peau » (A, E et B), le gel d’Aloe Vera a un effet cicatrisant, régénérant, hydratant, anti-inflammatoire. Il est donc préconisé dans les cas d’eczéma, d’irritation, de brûlures, de piqûres d’insectes en tout genre, d’herpès, de mycoses, d’acné, etc. Il préviendrait les entorses, les foulures, etc.

En jus, il permet de nettoyer l’organisme, il renforce les défenses immunitaires, il est anti-inflammatoire, il est tonique, vivifiant (paraît-il un dopant naturel qui passe dans les mailles du filet des contrôles chez les sportifs). Il est préconisé en cas de diabète, de constipation, de problèmes de digestion, d’hémorroïdes, d’allergie, de problèmes cardiaques, de douleurs arthritiques et rhumatismales.
Le jus d’Aloe Vera n’a pas un goût fantastique mais, on s’habitue vite.

Mais soyez vigilant ! Méfiez-vous. Certains vendent des produits « 100 % Aloe Vera » alors qu’il est fortement dilué dans de l’eau. Donc, ses propriétés sont d’autant diluées ! Il faut bien lire les étiquettes et se renseigner avant d’acheter un produit. Fiez-vous plutôt aux sociétés mondialement reconnues dans la production et la commercialisation de ce produit.

Il est possible de cultiver chez soi l’Aloe Vera. Au Nord de la Loire, il est préférable de le mettre en pot et de le garder dans sa maison durant l’hiver.
Ailleurs, la culture en pleine terre est possible. Si vous le cultivez chez vous, il suffit, en cas de besoin, de couper une feuille à sa base, de l’ouvrir en deux et de récolter la pulpe (gel) à l’intérieur pour l’appliquer sur l’endroit à soulager.
Il créerait également un rempart contre les ondes électromagnétiques. Donc, vous pouvez le placer près de votre télévision, par exemple.

L’Aloe Vera, encore un produit 100 % nature, aux multiples vertus, à ajouter à votre pharmacie naturelle.



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

16/03/2008

Mangez des légumineuses !

Les « légumineuses », qu’est-ce que c’est ?
Comme leur nom l’indique, ce sont des légumes… mais des légumes d’une catégorie particulière. C’est une plante dont les « fruits » sont enfermés dans des gousses.
Elles sont très nombreuses et très variées. Vous en connaissez la plupart mais certaines sont remises au goût du jour ces derniers temps.

Voici une liste de légumineuses, la plus complète possible :

- les haricots secs : rouges, blancs, noirs, de Lima, mongettes
- les fèves : vertes, de soja
- les sojas : jaunes, noirs
- les pois secs : entiers, cassés, pois chiches
- les lentilles : vertes, rouges, brunes,
etc.

Avec toutes ces sortes de légumineuses, vous pouvez en faire des choses !

Mais pourquoi devriez-vous manger des légumineuses ?
Beaucoup pensent peut-être que ces légumes sont ringards, qu’ils faisaient partie de l’alimentation de nos grands-parents, de leurs fameux ragoûts !
Hé bien, si vous aussi, vous pensez la même chose, vous avez tort.
En effet, de plus en plus de nutritionnistes préconisent de manger des légumineuses.

Quels arguments avancent-ils pour nous faire aimer les légumineuses ?
Est mise en avant, en premier lieu, leur valeur nutritionnelle exceptionnelle.
Elles sont riches en protéines, en vitamines, en minéraux, en glucides complexes (à absorption lente contrairement aux glucides simples comme le sucre blanc) et, ce qui ne gâche rien elles renferment très peu de gras.
Ainsi, si vous mangez des légumineuses, vous ferez le plein de protéines, de vitamines B, de magnésium, de phosphore, de calcium, de fer, de manganèse et de cuivre, d’énergie et vous limiterez votre prise de poids.

Toutefois, pour que les légumineuses vous soient profitables à 100 %, il est conseillé de les accompagner de céréales, de graines pour que leur valeur en protéines soit la même que la viande. De plus, pour fixer le fer, mangez un aliment riche en vitamine C au cours du même repas, comme un kiwi, une orange et évitez de boire du café, du thé et du Coca.

Les légumineuses ont une autre qualité qui est très importante pour les personnes qui désirent perdre un peu de poids. Comme je l’ai déjà précisé, elles sont peu grasses, elles contiennent les « bons » glucides et surtout elles procurent une sensation de satiété très salutaire !
En mangeant des haricots blancs en salade ou un plat de lentilles, vous êtes vite rassasié, ou « bourré » comme on dit. Très pratique pour les régimes !
Bien entendu, tout dépend de la façon dont vous cuisinez ces légumineuses. Si vous ne confectionnez que des cassoulets toulousains ou des saucisses-lentilles, les bienfaits diététiques des légumineuses sont effacés par la charcuterie et autres saucisses grasses.

Bien sûr, je n’ai rien contre un bon cassoulet ou un chili. Toutefois, comme vous ne mangez pas souvent ces plats et que les légumineuses sont bonnes pour la santé, voici quelques recettes, faciles et pas cher, pour accommoder au mieux cet aliment miracle et pour en manger plus.

Mais, avant toute préparation, je me dois de vous donner quelques précisions. Les légumineuses sont souvent proposées en paquet. Avant de les cuisiner, rincez-les, faites-les tremper une nuit dans l’eau froide, rincez-les et cuisez-les. Le temps de cuisson dépend du type de légumineuses. Regardez sur le paquet, le temps doit être indiqué.
Sinon, il est possible d’utiliser des conserves ou des « sous-vide » pour ceux qui veulent aller plus vite. Toutefois, préférez-les non cuisinées. Vous les accommoderez ainsi à votre sauce !

Dernier petit point : le risque de flatulences, le plus grand défaut des légumineuses pour beaucoup. Eh oui, ce défaut existe. Il est dû aux glucides qu’elles contiennent. Mais, il peut largement s’atténuer, voire disparaître, au fil du temps. Trempez-les bien et rincez-les bien ; cuisinez-les longtemps (elles doivent s’écraser facilement à la fourchette). Sinon, évitez d’avaler trop d’air en mangeant (mastiquez bien et lentement, ne parlez pas trop). Enfin, des produits existent en pharmacie pour éliminer les flatulences.

Pour finir, voici quelques-unes de mes recettes :

La salade de haricots blancs ou de haricots rouges avec des oignons coupés en petits morceaux (si vous aimez).
Les haricots rouges en ragoût : faites revenir des oignons dans de l’huile d’olive, ajoutez les haricots (je les prends en boîtes non cuisinés), des pommes de terre coupées en morceaux, du coulis de tomates, du paprika et laissez cuire 15 minutes. Vous pouvez accompagner le tout d’une viande.
Pour les fèves et petits pois, que je cultive moi-même, je fais une simple jardinière avec des oignons nouveaux aussi. Très simple mais comme c’est « du jardin », c’est un vrai régal.
Les galettes de pois chiches : dans un saladier mélangez les pois chiches écrasés, une cueillere à café de concentré de tomates, du paprika, un œuf entier, confectionnez des galettes et cuisez le tout à la poêle en retournant à mi-cuisson.
Il existe des tonnes d’autres recettes… A vous de faire marcher votre imagination.

Avec tous ces développements, vous ne pouvez plus dire que vous n’aimez pas les légumineuses. Pourquoi rejeter un aliment bon pour la santé, pas cher, peu calorique et facile à préparer ?
Ne vous privez pas des légumineuses ! Elles vous le rendront bien…


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique